La parité dans le mariage. Prendre le patronyme de sa femme. 

Bonjour à tous,

Aujourd’hui je vous parle d’un article de loi sur le mariage. Loin de moi l’idée de lancer un débat féministe et complètement stérile. Mais j’aimerais comprendre.

En 2015, les hommes font le ménage, prennent des congés parentaux et s’épilent les sourcils. Ca c’est ce que les féministes appellent  » des avancées « .
Premièrement laissez moi vous dire que je trouve ça tout ce qu’il y a de plus normal, et que ensuite, je ne vois pas pourquoi il faudrait se réjouir pour des choses aussi banales qu’un homme qui passe le balais ou qui s’occupe de ses enfants.

Mais là n’est pas le débat.
J’aimerai savoir pourquoi les hommes ne prennent jamais le nom de leur femme ? Et pire encore, pourquoi cette solution n’est même pas envisagée ne serait ce qu’une seconde dans la plupart des cas ?

La question qu’on m’a posée récemment est : 
– « est ce que tu vas prendre le nom de schmürtz (appelons le comme ça)? »
– Ma réponse : « non » (yeux ronds du camp opposé)
–  » Ah donc vous allez prendre un nom composé ? » (lueur d’espoir)
– « non » (accompagné d’un regard méprisant et complètement interloqué)

Pourquoi ? 

  1. Nos deux noms commencent par la même lettre horrible, j’ai noté le « R », donc pas question d’imposer ça à notre enfant
  2. De toute manière tout le monde finit toujours par dire le premier nom, donc ça revient au même
  3. Il existe une troisième solution et elle me plaît.

Un article de loi publié dans le journal officiel en 2011 autorise (WHAT?) désormais les hommes à prendre le nom de famille de leur femme. Je ne veux pas paraître vulgaire, mais franchement déjà, j’emmerde la loi. 2011 sérieusement ?
Ca a donc pris autant de temps à la France pour accepter le fait qu’un homme prenne le patronyme d’une femme que pour accepter le mariage homosexuel ? Vu la manière dont ça a été difficile pour ce pays d’accepter le mariage gay, on imagine bien ce que ça représente pour lui.

Et le pire c’est que j’ai lu cet article d’un homme qui a voulu prendre le nom de sa femme en 2012. Même si je trouve que cet homme l’a fait pour de mauvaises raisons (c’est à dire pour servir ses intérêts personnels et non pas pour faire avancer le monde dans lequel on vit), je suis bien plus scandalisée par la complexitude des démarches auxquelles il a du faire face.

Comme j’ai toujours du mal à choisir les bons mots pour convaincre, je vous laisse avec le texte du couple patronyquement féminin Marco et Zoe Saldana.

« Messieurs, vous ne cesserez pas d’exister en prenant le nom de votre partenaire. Au contraire, on se souviendra de vous comme d’un homme qui a soutenu le changement. Je suis sûre que vos fils vous respecteront et vous admireront encore plus pour avoir donné l’exemple. Je vous en supplie: sortez des sentiers battus. Redéfinissons la masculinité. Un vrai ‘mec’ se tient aux côtés de son partenaire. Un vrai ‘mec’ accepte sa mortalité. Un vrai ‘mec’ reconnaît que rien ne peut être fait seul. J’espère que le buzz autour de ce sujet n’est pas un simple potin – mais deviendra une source d’inspiration pour nous tous qui cherchons ce qui compte vraiment. Commençons par abandonner les barrières que nous avons hérité du passé et forgeons-nous un nouveau chemin pour l’avenir. »

 

Je vous embrasse, et si vous avez choisi le nom de votre futur mari, ou un nom composé, ou tout simplement de garder chacun votre nom de naissance sachez que je ne vous juge à aucun moment. Cet article prône avant tout la liberté de faire ce que bon nous semble.

 

PS :

Madame le figaro, quand on écrit un journal, on est censée comprendre le poids et l’influence des mots qu’on utilise. J’espère que vous avez honte de cette phrase incroyablement rétrograde. On aurait pu la tolérer dans un magazine masculin bas de gamme, mais pas chez vous.

« Doucement, on voit surgir cette nouvelle pratique étonnante » 

 

Publicités

3 réflexions sur “La parité dans le mariage. Prendre le patronyme de sa femme. 

  1. Voilà un article qui fait réfléchir… Il est vrai que la coutume veut que l’on prenne le nom de son mari, et les coutumes sont souvent bien plus tenaces que les lois dans l’inconscient collectif… Je pense qu’il est bon de donner le choix à chacun, chaque changement entraîne avec lui des peurs et des incompréhensions, mais je suis certaine qu’il y aura des hommes courageux pour assumer leur décision…

    J'aime

  2. En voilà une bonne idée ! Je vais partager ton billet avec mon chéri pour voir sa réaction. À savoir que monsieur est macho jusqu’au bout des ongles. 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s